Visite entre patrimoine et justice

auteur-blog-OKv2

L’année dernière, à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, je découvrais la face cachée du théâtre de Roanne. Cette année, me voici partie à la découverte des fours de potiers gallo-romains et du Palais de Justice.

Petit rappel pour les initiés : les JEP ont lieu en France et en Europe chaque année le troisième week-end de septembre. Pendant deux jours, vous pouvez visiter les coulisses, les trésors cachés et les lieux mystérieux de votre ville. L’occasion pour les curieux de découvrir de nombreux sites généralement fermés au public !

Ce dimanche, le ciel est chargé de nuages et la pluie tombe sans interruption. Ce temps maussade me donnerai presque envie de rester au chaud sous ma couette devant ma nouvelle série du moment ! Que neni ! Je prends mon parapluie et direction l’office de tourisme où une guide nous attend.

La visite débute sous terre, à deux pas de l’église, tout près de l’actuelle Maison des Arts. Peu connus des roannais, ces quatre fours de potiers gallo-romains du IIème siècle après JC, exceptionnellement conservés ont été découverts entre 1959 et 1965 par le groupe de Recherche Archéologique de Roanne en même temps que de nombreux vases, cruches et autres céramiques. Ils témoignent de l’existence d’un artisanat local de petite envergure. Les fouilles ont également révélé une cinquantaine de sépultures. C’est assez impressionnant de réaliser qu’au-dessous de nous, à 5/6 m de profondeur se trouve une nécropole. Alors étonnés ? 

Sur la place Maréchal de Lattre de Tassigny, devant la serrurerie, la guide nous montre au sol deux cercles de couleur grise. Elle nous explique qu’ils correspondent au tracé d’un baptistère du Vème siècle aménagé dans une maison gallo-romaine et découvert en 2005. Depuis un an que j’habite Roanne, je suis passée d’innombrables fois devant sans être au courant de cette anecdote fort intéressante. Il est dommage qu’il ne soit pas plus mis en valeur…

Deuxième étape de la balade, le Palais de Justice. Il siège sur l’ancien site du couvent des Ursulines, bâtiment jamais achevé. Détruit par un incendie dans la nuit du 12 au 13 novembre 1996, le palais de justice a été reconstruit et réhabilité en 2004. De l’extérieur, il apparaît austère et fermé. Quelle n’a pas été ma surprise en franchissant les portes, de découvrir une grande galerie lumineuse et transparente, la salle des pas perdus. Nous sommes invités par le procureur de la république à rentrer et à nous asseoir dans la salle d’audience. Il nous décrit brièvement son rôle, ses missions, les fonctions d’un tribunal de grande instance et le déroulement d’un procès. Pas toujours facile de suivre les explications quand on ne connait pas le vocabulaire spécifique à la justice ! J’apprends qu’il est possible d’assister les mardis après-midi aux audiences correctionnelles, elles sont en effet publiques. Curieuse comme je suis, j’irai surement faire un tour afin de me rende compte par moi-même le déroulement d’un jugement.  

Cette journée a été fort enrichissante ! Et vous ? Pensez-vous bien connaitre Roanne ? Avez-vous profité des JEP pour découvrir votre ville ?

bandeaubasblog

 

© Eloïse Boiron, Evelyne Deveaux

21/09/2016 Découverte 0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *