La face cachée du théâtre de Roanne

auteur-blog-OKv2

Une ambiance calfeutrée, des fauteuils rouges et  moelleux, de lourds rideaux encadrant un plateau de bois, plusieurs balcons richement ornés … où sommes-nous donc ? 

Il s’agit du théâtre de Roanne, situé sur la place de l’hôtel de ville, qui le week-end dernier ouvrait ses portes aux curieux à l’occasion des journées européennes du patrimoine

La visite du matin, à laquelle je participe, compte une quinzaine de personnes. Confortablement installés dans les fauteuils,  le guide nous  raconte l’histoire de la construction de ce théâtre municipal. Construit en 1883, il ouvre ses portes deux ans plus tard avec une représentation du Barbier de Séville de Rossini.

La décoration est remarquable et parmi les innombrables détails taillés dans le plâtre, un œil averti débusquera les noms de célèbres musiciens et écrivains tels Rossini, Sardou, Corneille inscrits tout autour de la coupole en leur hommage. Un majestueux lustre en verre est suspendu au-dessus de la salle et remplace les bougies d’autrefois dont la cire coulait sur les spectateurs !

La visite se poursuit sur le plateau, connu aussi sous le nom de scène ; 14 mètres  au-dessus de celui-ci se dévoile l’impressionnante machinerie avec ses installations en bois d’époque. Chanceux, le guide nous permet d’accéder aux coursives, aux sous-sols et aux loges qui accueillent les artistes lors des représentations. C’est un véritable labyrinthe, habituellement inaccessible au public.

Nombreuses anecdotes sont glissées au cours de la visite car l’univers théâtral regorge de superstitions. Par exemple, savez-vous qu’il n’est pas autorisé de prononcer le mot corde, de siffler sur scène ou de s’habiller en vert, couleur considérée comme maléfique ?  Ces croyances sont issues du lien entretenu entre le théâtre et la marine. Effectivement, les machinistes et les monteurs de décor ont emprunté aux marines leur savoir-faire concernant les systèmes de poulies et de cordage. Leur technique fut importée sur scène ainsi que leurs superstitions !

Aujourd’hui, le théâtre de Roanne propose à tous une programmation culturelle rafraîchissante. Théâtre, musique, danse, il y en a pour tous les goûts ! Vous serez tour à tour étonnés, enchantés, émerveillés, attendris, émus ou amusés. A découvrir ici.  

Cette visite d’une durée d’une heure fut un vrai moment de plaisir et de découverte.

bandeaubasblog

boutonnews

 

 

crédits photos : ©Gil Lebois (ADRT 42) et Evelyne Deveaux

 

28/09/2015 Découverte 0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *