La Chapelle de la Chirat

Après avoir présenté dans un précédent article la Chapelle de la Chaux à Grézolles, comment pouvais-je ne pas parler de la Chapelle de la Chirat à Saint Marcel d’Urfé, sa proche voisine située à moins de 10 minutes en voiture ?

Implantée dans un parc ombragé au milieu de rochers volcaniques (les chirats) dont elle tire son nom, la Chapelle de Saint Marcel d’Urfé édifiée en 1508 n’est pas seulement contemporaine de la Chapelle de Grézolles mais fût elle aussi bâtie par Claude Raybe d’Urfé, seigneur de Saint Marcel, dans même style gothique tardif. Ce lieu devait lui servir de tombeau, mais il fut finalement enterré à Notre-Dame de Montbrison dont il était le chanoine.

Alors qu’à l’origine elle n’était constituée que du chœur et de l’abside actuels, la Chapelle doit son étrange plan cruciforme aux trois nefs qui furent ajoutées lors de travaux d’agrandissement au XIXème siècle.

A l’intérieur, on peut admirer une superbe Vierge à l’Enfant en albâtre classée monument historique : « Notre-Dame de la Consolation », qui fut probablement commandée par Claude Raybe d’Urfé en hommage à la Vierge  lors  de l’épidémie de peste qui frappa Montbrison en 1507. Elle fut cachée pendant la révolution, ainsi que la statue de Saint Étienne en bois polychrome au fond de l’abside.

Sachez aussi que la Chapelle, située sur un sentier de randonnée, n’est pas le seul intérêt du lieu  car la promenade au milieu des tilleuls et des rochers offre une vue magnifique sur les alentours.

Et à la belle saison, si le cœur vous en dit, vous pourrez même profiter d’un espace pique-nique.

bandeaubasblog

boutonnews

 

 

© Oliver Fauvel

27/06/2016 Découverte 0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *