Charlieu, théâtre d'une coulée de cloches

auteur-blog-OKv2

En ce matin du Jeudi 14 Juillet 2016, la météo est incertaine. A Charlieu, la place Saint-Philibert s’agite ! La ville « de caractère » prépare l’événement pour la création de deux nouvelles cloches destinées au carillon de l’église. Dès le début de l’après-midi, les curieux et curieuses sont au rendez-vous pour assister aux animations organisées pour l’occasion.

Imaginez-vous la manifestation…

Rentrez sur la place Saint-Philibert par la rue des moulins, face à vous se trouve un chapiteau tenu par l’association des Amis de l’Orgue et du Carillon, organisateur de la manifestation. Les membres de l’association se tiennent à votre disposition pour vous donner des explications et des précisions sur l’événement. Les panneaux bordant le chapiteau présentent l’histoire du carillon.

Puis approchez-vous vers le bâtiment des Halles, une première tente abrite un clavier d’étude pour l’apprentissage de l’orgue, sur lequel Adrien Paret, facteur d’orgue, joue des partitions. Le public peut s’avancer pour tenter l’expérience. Une fois testé, remontez le long du bâtiment des Halles, observez sous le chapiteau la massivité du four. Le mauvais temps faisant des siennes, le four a été allumé plus tard que prévu. Poursuivez en direction de l’église Saint-Philibert, vous tombez sur un attroupement de personnes de dos. Approchez-vous et écoutez les commentaires de Madame Anne Paccard ; vous comprendrez qu’ici sont situés les ateliers pédagogiques. Les enfants sont passés de l’autre côté du comptoir pour fabriquer, manipuler, comprendre, apprendre le fonctionnement d’une cloche. Étant donné le monde qui s’y trouve devant, les ateliers n’ont pas l’air d’intéresser que les plus petits. Continuez votre chemin en longeant le parvis de l’église jusqu’à la rue Saint-Philibert, ici vous pouvez acheter quelques produits du terroir à nos producteurs locaux. Sur fond sonore, mélange de sons cloches et voix humaine de la cantatrice Anne Paccard, redescendez la place par le café la Taverne de la Halle. Chaises et tables sont disposées de chaque côté pour le repas du soir. Finissez votre tour par la rue Grenette, cette rue perpendiculaire à la place Saint-Philibert qui vous mène jusqu’à l’abbaye. Vous pouvez admirer les œuvres d’art de nos artistes locaux.

On vous a conseillé de patienter jusqu’à 22 heures pour vous voir illuminer de cet alliage fondu, mais l’ébullition se fait attendre. Même si la place Saint-Philibert est noire de monde, le silence suspend le temps ; chacun attend ce moment fatidique. 22h30 le spectacle commence, 1 200°C d’alliage en fusion coule dans les moules. Maintenant, il faut attendre le lendemain matin pour voir apparaître aux grands jours nos deux nouvelles cloches et connaître leur prénom.

Le Vendredi 15 Juillet au matin, sous un soleil et un ciel radieux, les deux cloches sont décochées et voilà qu’apparaissent Marie-Louise et Lucie.

La société Paccard est repartie avec nos deux cloches car les étapes suivantes demandent polissages, gravages et accordages.

La saga continue : nos deux vedettes campanaires reviendront pour se faire bénir le Samedi 18 Septembre en l’église Saint-Philibert. Enfin, leurs premiers tintements se feront entendre le 2e samedi du mois de Décembre, lors du marché de Noël.

 

blog-articlecouleedecloches

© Dominique Wilmotte, Dominique Wilmotte,
Association des Amis de l’Orgue et du Carillon de Charlieu

11/08/2016 Insolite 0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *